vendredi 28 septembre 2007

Oyez oyez, gentes dames et doux sires, venez festoyer au moyen-age.

Cette semaine pas de revue cinéma pour cause de révision intensif, mais à la place une revue DayVayDay !



Le dernier livre de kaamelott (livre 4) est enfin disponible chez tous les bons revendeurs depuis le 26 octobre. Je me suis donc procuré le graal et m‘en vais vous le disséquer pour votre plus grand bonheur.
Tout d’abords le format n’a pas changé, le coffret trois DVD contient toujours deux disques de 50 épisodes chacun et un disque de bonus.

Le dvd bonus :

Alors il faut bien l’avouer le dvd bonus est maigre en bonus. Pour tous bonus nous avons droit au bêtisier (franchement inutile), à la bande annonce du livre 5 (qui passe déjà à la télé donc inutile) et quand même un super documentaire vraiment intéressant (ouf !)
« Au sources de kaamelott acte III : L’Art de la guerre » qui s’inscrit dans la continuité des deux précédente édition en ajoutant quand même plus de contenue de type making off au documentaire historique.
On y apprend, par exemple, que Stéphane Margot (alias Calogrenant roi d’écosse) est aussi conseillé technique cascades de la série et que Christian Bujeau (maître d’armes dans la série) et aussi maître d’armes dans la vie et qu’il pratique cela depuis une trentaine d’années !
Même si j’espéré un vrai making off de la série et pas quelque anecdotes par ci par là, dans ce livre il n’y en a toujours pas, je suis donc quand même déçu.
Comme vous l’aurait comprit, après "l’acte I : Les mœurs et les femmes" et "l’acte II : La magie et L’église", cette acte III s’occupe de faire la part des choses entre mythe et réalité d’un point de vue historique sur ce que pouvait bien être l’art de la guerre à l’époque de « l’Arthur historique » (si tentait qu’il y est eu un Arthur historique) que l’on place entre le Vème et VIème siècle.
Comme dans les précédentes éditions Christophe Chabert interroge un grand panel de personne, des spécialistes de la question (maître de conférence en archéologie médiévale) aux badauds interpellé dans la rue pour avoir une idée de ce qu’Arthur évoque dans l’imaginaire collectif.
Cette démarche permet de mieux comprendre comment Alexandre Astier inscrit sa série à la fois dans la vérité historique et dans la légende que tout le monde connaît pour justement tordre le cou aux idées reçus (ce qui n’est vraiment pas une chose facile).


La série :

Le livre 4 poursuit l’intrigue du livre 3 en utilisant comme toile de fond la fracture entre lancelot et l’autorité de Camelot, de fait ce livre se concentre principalement sur Arthur et Lancelot. Cette trahison de Lancelot envers le roi Arthur marque le début du déclin de l’ordre des chevaliers de la table ronde. Dans sa trahison Lancelot va entraîner le duc Galessin d'Orcanie qui quitte donc la table ronde pour rallier le camp de Lancelot et la reine Guenièvre que Lancelot enlève par amour, de plus Perceval et Karadoc qui croulent sous des dettes phénoménales (3967 pièces d’or) sont contraints de travailler à la taverne pour éponger leurs dettes, quittant par la même occasion la table ronde. Après le départ de Guenièvre Arthur va prendre pour épouse la femme de Karadoc dame Mévanwi, dont il était secrètement amoureux, au moyen d’une ancienne loi du pays de Vannes d’où est originaire Karadoc. Le scindement de l’ordre ainsi que cet échange d’épouses va mettre en colère les dieux qui ne tarde pas a répliqué en faisant descendre la dame du lac sur le plan terrestre, en envoyant un étrange messager au chevalier lancelot et la fée morgane porteuse de sombre présages à la rencontre d’Arthur.

« Siècle des larmes, hurlement / Au jour Dieu roi de Logres fait affront / Du Lac combattant frère à l'épée / Femme de Vannes épousée commet faute / Panique, ruine, fin d'un monde / Sur Terre sans démon ni sorcière / Vient Dieu des Morts solitaire des frayeur / Du ciel à l'insulte la réponse. ».

Mis devant le fait accomplit Arthur n’auras pas d’autre choix que de renoncer à sa nouvelle épouse et de récupérer Guenièvre pour tentait de rétablir les tords qu’il a pu faire. Mais malgré le succès de son raide éclaire pour récupérer son épouse et le retour du Duc d’Orcanie à la table ronde, qui est bien content de ne pas avoir d’honneur parce que autrement il serait dans la merde, L’ordre ne pourra pas être sauvé.
Perceval le candide au cœur pur, qui dans la légende trouve le graal, commence à évoluer dans ce livre 4, Arthur salue ses progrès et leur amitié se renforce, ce qui motive Perceval à surmonter ses difficultés et menai à bien ses quêtes.

Vidéo extrait du livre 2, vous m'excuserez mais j'ai rien trouvé d'autre ^^.

2 commentaires:

Sammy a dit…

Tiens, ca me donne des idées supplémentaire pour mon costume de Chevalier pour la soirée déguisée =).

Jolène a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.